Maladies

Il faut savoir que des maladies touchent plus particulièrement le Staffie. Bien que ça soit un chien robuste et peu sensible.

La L2HGA et la Hc sont deux maladies héréditaires. Pour arriver à les héradiquer, des tests existent.

Nous les pratiquons sur tous nos chiens qui sont susceptible de reproduire.

Les tests ADN : pour la cataracte héréditaire et la L2-HGA, il est possible, depuis janvier 2006, d’effectuer des tests ADN pour savoir si un chien est « Clear » (sain), « Carrier » (porteur sain) ou « Affected » (atteint) vis-à-vis de la cataracte héréditaire et de la L2-HGA aciduria.

• »Clear » (indemne) : le chien ne développera pas la L2-HGA ou HC, ni ne passera de copie du gène de la L2-HGA ou HC à aucun de ses descendants.
   • »Carrier » (porteur sain) : le chien ne développera pas la maladie mais passera le gène L2-HGA ou HC à 50% (en moyenne) de sa descendance
  .• »Affected » (affecté) : le chien va développer la maladie à une époque de sa vie, à condition qu’il vive jusqu’à un certain âge.

L2-HGA est une maladie neuro-métabolique génétique transmissible. Les chiens affectés présentent, entre 6 mois et un an des signes cliniques d’incoordination, de rigidité musculaire à l’exercice ou après excitation, un changement de comportement ou des crises d’épilepsie.
Cataracte héréditaire ( HC) : la cataracte héréditaire est une affection génétique transmissible. Il s’agit d’une maladie progressive et bilatérale : les chiens affectés la développent à un âge juvénile et elle progresse jusqu’à ce que le chien soit totalement aveugle.

Deux autres maladies héréditaires affectant l’œil et ses annexes peuvent faire l’objet d’une surveillance régulière chez les reproducteurs afin d’éviter leur extension au sein de la race.

  • La première est le distichiasis, une malformation des rangées de cils qui amènent certains d’entre eux à frotter contre la cornée et entraîne ainsi des dommages superficiels à la surface de l’œil.
  • La seconde est la persistance et hyperplasie du vitré primitif (PHVP), une affection dans laquelle la vascularisation primitive du cristallin persiste au lieu de régresser, entraînant la formation, dans la chambre antérieure de l’œil, d’un tissu fibro-vasculaire responsable de troubles de la vision.

Problème de peau

L’alopécie des robes diluées est une génodermatose (la plus fréquente chez le chien), qui concerne le Staffie bleu. Cette affection vraisemblablement génétique et héréditaire, atteint en général les robes de couleur bleue et touche de nombreuses races, bien qu’elle soit encore souvent sous-diagnostiquée.

Les chiots sont normaux à la naissance et la maladie se développe entre 4 et 18 mois (parfois plus tard). Elle progresse et s’étend au niveau des zones diluées. Les membres et la tête sont généralement épargnés ou atteints tardivement. À la fin de son évolution, l’alopécie atteint tout le corps, sauf les zones non diluées qui ne sont pas touchées. Elle est souvent accompagnée par une pyodermite, responsable de prurit.

Le pronostic vital n’est pas en jeu, cependant ces affections génétiques sont irréversibles et seuls les symptômes peuvent être atténués à l’aide de shampooings kératomodulateurs et émollients. En cas de pyodermite secondaire, un traitement antibiotique adapté sera en outre nécessaire. L’administration de vitamine E semble bénéfique en diminuant la séborrhée et l’alopécie.

La race est également connue pour une certaine propension au mastocytome, souvent observé sur le ventre, probablement en raison de l’habitude des Staffordshire Bull Terriers de prendre de longs bains de soleil allongés sur le dos.

Extrait de Wikepedia

Laisser un commentaire